La Chatte O Mètre: Le casseur de délire!

Publié le par LoLa

En 30 ans d'existence j'y avais échappé tout en sachant qu'il existe, tapi quelquepart, j'avais réussi à échapper au casseur de délire.
Si vous le reconnaissez, un conseil: Fuyez!

chatte O metre au secoursLa Chatte O Mètre décerne un zéro pointé!

Vous ne connaissez de casseur de délire?
Mais siiiii, vous savez, le con qui vous chie l'histoire drôle que vous racontez en disant la chute en plein milieu, celui qui vous explique en détail, la fin y compris, le film que vous voulez absolument voir.
Ahhh, je savais bien qu'on se comprenait. Sauf que d'habitude, le casseur de délire, c'est le copain d'un copain d'un copain, à peine une acquaintance...

A peine sortie du psychédélisme du Dice Man, j'avais envie d'une lecture plus noire. Au détour d'une conversation mon père me conseille La Route de Cormac McCarthy, prix Pulitzer de la fiction en 2007 et dont le film est sorti ces jours derniers.
L'histoire: l'apocalypse a eu lieu. Le pays est en cendres et la terre se réduit à un paysage décharné. Seuls sur une route inquiètante un père et son jeune fils poussent un caddie rempli de couvertures en quête du sud et de la mer.
Je me plonge donc dans ce livre désenchanté et me prends au jeu.

Deux jours plus tard, au cours d'un dîner avec mes parents j'explique l'histoire que je trouve passionnante à ma mère quand mon père me demande un peu la tête ailleurs où j'en suis de ma lecture. Je réponds brièvement et là, il me dit: "Ah oui, le père est mort et l'enfant est recueilli par un homme étrange dont on se demande si c'est un cannibale!".

J'ai avalé ma langue. Je n'en reviens pas. Vient-il de me raconter la fin du livre?
Nooooooon, pas mon père.
Stoïque, je change de conversation et dès le lendemain reprends ma lecture.
Arrivée aux dernières pages, les mots de papa résonnent...
JE LE DETESTE. Je déteste mot à mot ce bouquin. Je deteste le film que je n'ai pas vu et je detesterai tout ce qu'il y a autour de moi tant que la colère sera présente!
Mon propre père est un casseur de délire alors oui, aujourd'hui je me venge en le devenant à mon tour.
C'est vile...
Mais c'est bon!

Publié dans La Chatte-O-Mètre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

J.M.G. Marco 27/12/2009 12:49


J'aime beaucoup Cormac Mc Carthy aussi. Quel est ce film où un personnage commence toujours par lire la fin des livres de peur de mourir avant de l'avoir lu en entier ? Quand Harry rencontre Sally
? Je ne sais plus.


LoLa 27/12/2009 14:00


Je ne connais que "la route" que j'ai vraiment aimé par son dénuement.
Je vais me rancarder sur ses écrits. C'est toujours intéressant de voir l'artiste dans son ensemble.

Biz et bon dimanche
LoLa


Mouffles 25/12/2009 17:10


Dur !
Mais ça me fait marrer...J'en connais une qui est comme ça !
Bisous
Mouffles


LoLa 25/12/2009 17:57


Ma pauvre!

Biz
LoLa


Bernard 24/12/2009 09:42


Lola dans tous ses états ....
Tu me fais sourire ...
Joyeux Noël
Merry Xmas
take care
Bien à toi !


LoLa 24/12/2009 18:02


Take care too!

Biz
LoLa


maurette martial photographe 24/12/2009 08:08


Freudien : TUER LE PERE ! C'est une métaphore, mais qui permet de devenir adulte ... mais aujourd'hui, encore je hais toute personne qui me dit la fin d'une histoire, d'un film, d'un livre, j'avoue
humblement ! Je dois être un peu resté adolescent...


LoLa 24/12/2009 18:07


Complexe!

Non non non, tu es normal. C'est dans notre nature de vouloir découvrir par soi même...non?

Biz
LoLa


Nova 24/12/2009 03:37


Arf...^^
Et les casseurs de délires supportent encore moins qu'on casse les leurs...



LoLa 24/12/2009 18:05


Sûrement, faut que je trouve un délire de mon père à casser!

Biz
LoLa